À propos de l'éditeur
Feng Shui titre
Comprendre le Feng Shui

Une définition du Feng Shui

Le Feng Shui est une discipline dont l'objet est d'aménager l'espace de façon à optimiser la circulation de l'Énergie Cosmique en vue d'améliorer la qualité de vie.

● En français, on écrivait jusqu'à récemment "Fong Chouei", le terme "Feng Shui" étant un néologisme dérivé de l'anglais mais qui semble s'imposer actuellement. Le mot "espace" peut être pris dans son acception la plus large possible (environnement) ou dans un sens plus restreint (habitat, maison, logement) suivant "l'école" du Feng Shui à laquelle on veut se référer. "Optimiser" signifie ici "rendre efficace au plus haut degré" et ne doit pas être confondu avec "harmoniser" ou "équilibrer", car certaines situations fengshuiques peuvent être très bénéfiques sans être équilibrées ou précisément parce qu'elles ne sont pas équilibrées. La notion chinoise d'"Énergie Cosmique" sera exposée ultérieurement. Le terme "qualité de vie" englobe tout ce qui peut rendre la vie humaine plus agréable, que ce soit la santé, le bien-être, le succès, la richesse, la notoriété, la prospérité, l'amour, l'amitié ou les satisfactions morales, etc.

● Le Feng Shui, par définition, n'est pas une discipline spéculative comme, par exemple, la métaphysique, mais une discipline pratique - on pourrait même dire utilitaire. Il n'est pas destiné à promouvoir la connaissance pure dans un domaine quelconque, mais uniquement à rendre notre vie plus satisfaisante et plus fructueuse.

● Par définition aussi, le Feng Shui est une discipline tout à fait profane : il n'a absolument aucune relation avec une quelconque croyance ou pratique religieuse. Il est exactement dans le même cas que l'astrologie chinoise et l'acupuncture chinoise. Toute référence à une croyance ou pratique religieuse constituerait une dérive ou une imposture. On peut pratiquer le Feng Shui authentique ou faire appel aux services d'un vrai maître du Feng Shui sans risque d'être embringué dans une secte.
Suivant >

La plupart des femmes n'ont guère de principes; elles se conduisent par le cœur, et dépendent pour leurs mœurs de ceux qu'elles aiment (La Bruyère).
Ayez vos yeux bien ouverts avant de vous marier, et mi-clos quand vous serez mariés (B. Franklin).
Voyance AsiaFlash
Conditions d'utilisation et tarifs
À quoi sert d'avoir la crainte du Ciel pour boussole, si la conscience ne tient pas le gouvernail ? (proverbe chinois).
L'honneur n'est pas l'honneur s'il n'y a rien à manger (proverbe russe).