À propos de l'éditeur
Cuisine chinoise et asiatique titre
Les plats de santé

Les plats de santé
Palpitations

Chou cuit à la sauce de soja

- 800 g de chou blanc ou vert
- 2 gousses d'ail
- 2 tranches de gingembre frais
- 1 oignon de taille moyenne
- 3 cuillerées à soupe d'huile de champignon ou huile d'olive
- 2 cuillerées à soupe de porto blanc
- 3 cuillerées à soupe de sauce de soja
- 2 cuillerées à soupe de beurre
- 1 cuillerée à café de sucre
- Sel
- Poivre
- 1/2 verre de bouillon de légumes
- 1/2 cuillerée à café d'huile de sésame aromatique

Chou cuit à la sauce de soja : Méthode

1. Découpez le chou en lanières de 2 cm de large. Écrasez l'ail. Émincez l'oignon. Découpez le gingembre en allumettes.
2. Faites chauffer l'huile de champignon dans une poêle profonde (ou une cocotte) jusqu'à dégagement d'une buée. Faites revenir ail, oignon et gingembre 1 minute.
3. Ajoutez le beurre puis le chou. Faites sauter 2 minutes en remuant constamment avec une spatule.
4. Incorporez tous les assaisonnements (sauf le porto et l'huile de sésame) et le bouillon. Mélangez bien.
5. Réglez à feu doux, couvrez et laissez cuire à l'étuvée 10 minutes environ.
6. Découvrez, incorporez le porto et l'huile de sésame, mélangez quelques brefs instants puis retirez du feu et servez.

Chou cuit à la sauce de soja : Remarques

1. On peut remplacer le chou par des choux de Bruxelles, du céleri en branche, du chou rouge, du brocoli ou des aubergines.
2. Pour les non-végétariens, remplacez le bouillon de légumes par du bouillon de poule ou du consommé de viande, et ajoutez 1 cuillerée à soupe de crevettes séchées avant la cuisson à l'étuvée.
3. Ce plat simple est classique et très populaire.


Palpitations
Plats conseillés :

Les gueux ne sont point amoureux (Ménandre).
Vous ne toucherez point un papillon sans faire tomber la poudre qui colore ses ailes ; vous n'analyserez point l'amour sans en faire évanouir le charme (O. Pirmez).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
A remède efficace, goût amer (proverbe chinois).
Que peut faire la main de l'effort, si elle n'est pas soutenue par le bras de la chance ? (proverbe persan).