À propos de l'éditeur
Cuisine chinoise et asiatique titre
107 recettes asiatiques et chinoises

Canapés frits

Canapés frits

Pour 4 personnes. Préparation: 15 min. Cuisson: 30 min.

Canapés frits : Ingrédients

6 tranches de pain de mie légèrement rassis
350 g de pommes de terre
250 g de rumsteck
100 g de crevettes décortiquées
1 branche de céleri
3 cuillerées à soupe d'huile de coco
1/4 de cuillerée à café de sel
Quelques pincées de poivre
2 cuillerées à soupe de chapelure

Canapés frits : Confection

1. Couper les tranches de pain en rectangles de 3 cm sur 4 cm.
2. Faire cuire les pommes de terre et les réduire en purée.
3. Hacher la viande, saler et poivrer. Faire sauter la viande 2 minutes dans une poêle avec 1 cuillerée à soupe d'huile de coco.
4. Découper les crevettes en menus morceaux. Les faire sauter 2 minutes avec 1 cuillerée à soupe d'huile de coco.
5. Hacher sommairement le céleri puis le faire sauter 2 minutes avec 1 cuillerée à soupe d'huile de coco.
6. Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients (sauf pain et chapelure) pour obtenir une pâte.
7. Tartiner les tranches de pain avec la pâte obtenue. Saupoudrer les canapés de chapelure.
8. Porter 1/2 litre d'huile d'arachide à ébullition, jusqu'à dégagement d'une buée (environ 200°C). Mettre les canapés à frire 10 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés.

Canapés frits : Remarques
1. A défaut d'huile de coco authentique, mélangez de l'huile d'arachide avec de la noix de coco finement râpée.
2. Assurez-vous que l'huile ait atteint la température de 200°C avant d'y plonger les canapés. Ne mettre dans l'huile que 3 ou 4 canapés à la fois afin de ne pas refroidir trop brusquement l'huile.


< Retour

Il faut de plus grandes vertus pour soutenir la bonne fortune que la mauvaise (La Rochefoucauld).
L'amour n'est que le roman du coeur, c'est le plaisir qui en est l'histoire (Beaumarchais).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
Le pas est vite franchi de la passion amoureuse à l'indifférence (proverbe chinois).
L'homme crée la fortune, mais la fortune n'a jamais créé l'homme (proverbe vietnamien).