À propos de l'éditeur
Cuisine chinoise et asiatique titre Logo Cuisine chinoise et asiatique
Ouvrages recommandés
Ouvrages sur la cuisine chinoise et asiatique

La cuisine chinoise à l'usage des Français (Éd. Denoël)

La cuisine chinoise à l'usage des Français
La cuisine chinoise à l'usage des Français
par NGUYEN Ngoc-Rao
Éditions Denoël 1980 - 348 pages.

● C'est un fait : la cuisine chinoise a conquis les Français. La meilleure preuve en est la multiplication des restaurants chinois dans Paris et dans les grandes villes de province. On va "manger chinois" comme on va à la fête.

● Mais les Français n'ont pas tous la possibilité d'aller au restaurant. Et ils souhaiteraient pouvoir préparer chez eux ces petits plats chinois dont ils ont entendu vanter les mérites.

● Avec ce livre-ci ils seront comblés. NGUYEN Ngoc-Rao, qui débuta comme critique littéraire avant de devenir grand reporter pour le New York Times et le Washington Post, vit en France depuis 1971. Passionné de cuisine chinoise, il nous propose de partager ses goûts et ses joies en nous révélant tous les secrets de cette cuisine raffinée. Du choix des denrées aux ustensiles nécessaires pour préparer ces merveilleux plats, des temps de cuisson aux traditions culinaires, il n'oublie rien.

● C'est ainsi que vous apprendrez à réussir les sauces et les beignets, que vous saurez préparer en un clin d'oeil hors-d'oeuvre et potages, que vous tranformerez les viandes de boeuf, de porc, et les volailles en délicieux mets chinois, ainsi que les poissons, les crustacés, les oeufs, le riz et les pâtes. Vous découvrirez même quelques recettes diététiques. En bref, ce livre très complet met la cuisine chinoise à la portée de tous les tabliers français. C'est un guide passionnant qui a le charme d'une estampe.

(Centre Presse, 11/12/1980).
La cuisine chinoise à l'usage des Français (dos)

< Retour

L'avenir, en amour , fait oublier le passé (Madame de Sévigné).
L'amour niche dans les rides (Stobée).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
J'étais furieux de n'avoir pas de souliers ; alors j'ai rencontré un homme qui n'avait pas de pieds, et je me suis trouvé content de mon sort (proverbe chinois).
Pluie du matin n'arrête pas le pèlerin (proverbe français).