À propos de l'éditeur
Cuisine chinoise et asiatique titre
Les bonnes manières

Le repas de fête

Le repas de fête

● Un repas de fête chinois est l'antithèse d'un repas familial chinois et est appelé "chose verticale". Il est plus proche du repas occidental. Ici, les plats sont servis les uns après les autres ; on ne mange du riz que vers la fin du repas (il est même de bon ton de ne pas en manger du tout bien qu'il doive toujours être servi!) ; et l'on boit de l'alcool tout le temps.

● Le nombre des différents plats va généralement d'une douzaine à une vingtaine. On ne peut donc les servir tous en même temps, d'autant plus qu'ils risquent de se refroidir au cours du repas qui doit être interminable. Normalement, les convives doivent faire un grand effort d'imagination au début pour deviner ce qui est au menu. Les maladroits ne savent pas doser et deviennent pleins après quelques plats.

● Les plus astucieux appliquent le slogan traditionnel : "Attends, évite, attaque!" Ils mangent donc symboliquement ce qui ne leur plaît pas beaucoup, ferment leurs yeux sur les plats qui leur déplaisent et se lancent sur les plats dont ils raffolent.

● Il devient de plus en plus courant de mettre le menu sur la table. On peut l'examiner longuement et à plusieurs reprises sans manquer pour cela aux bonnes manières.

● On boit beaucoup d'alcool fort en portant des toasts en l'honneur de tout ce qui est imaginable. On participe aussi à des jeux dans lesquels les perdants doivent vider une tasse en l'honneur des gagnants.


Il faudrait convaincre les hommes du bonheur qu'ils ignorent, lors même qu'ils en jouissent (Montesquieu).
Ce que j'appelle cristallisation, c'est l'opération de l'esprit, qui tire de tout ce qui se présente la découverte que l'objet aimé de nouvelles perfections (Stendhal).
Voyance AsiaFlash
Conditions d'utilisation et tarifs
La vaine gloire a des fleurs, et n'a point de fruits (proverbe chinois).
Quand on veut chercher un abri, il faut choisir l'ombre d'un grand arbre (proverbe japonais).