À propos de l'éditeur
Cuisine chinoise et asiatique titre
Les bonnes manières

Le riz

Le riz

Le riz vient toujours vers la fin d'un festin, juste avant les desserts. je crois qu'en France vous pouvez le manger si vous en avez encore la capacité. Mais sachez que ce riz, selon la tradition chinoise, doit être laissé intact. Si un convive y touchait, en effet, l'hôte ou l'hôtesse devrait conclure que tout le monde n'a pas assez mangé. Pour respecter cette coutume, le convive doit déposer ses armes (en l'occurrence ses baguettes) sur son bol quand il voit arriver le riz et s'exclamer en utilisant une formule traditionnelle qui peut se traduire : "je suis plein", ou : "je n'en peux plus". Il ne doit en aucun cas céder aux exhortations de l'hôte ou de l'hôtesse. Une fois ses baguettes posées, il n'a plus le droit de les toucher, donc de manger autre chose que les desserts.


Amas d'épithètes, mauvaises louanges: ce sont les faits qui louent (La Bruyère).
L'amour se peut appeler une sauce, propre à donner goût à toute viande (Bénigne Poissenot).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
Comme la force d'un coursier s'éprouve sur un long trajet, c'est sur une longue période que s'éprouve le coeur d'un homme (proverbe chinois).
À tout vivant, une fin (proverbe arabe).