À propos de l'éditeur
Astrochina titre
Portrait des 12 signes chinois au masculin

Portrait du signe Cochon au masculin

Le Cochon au masculin

● On peut reconnaître l'homme Cochon à son aspect quelque peu banal, avec ses formes légèrement potelées. Les yeux, petits et allongés, n'éclairent pas le visage arrondi. Le front, déjà assez étroit, se cache souvent en partie sous une chevelure abondante. Les épaules épaisses, l'estomac un tantinet proéminent, l'allure un peu pesante et maladroite: tout dénote une personnalité peu distinguée mais profondément humaine et débonnaire. Comme son équivalente féminine, il possède une charmante voix grave et enrouée, celle qu'on remarque aussi chez les coqs lorsqu'ils rôdent autour d'une poule. Il se passe souvent la langue sur les lèvres - manifestation, croit-on, d'un bon vivant et d'un sensuel. On surprend parfois chez lui une tendance à la grossièreté.

● L'homme Cochon est indéniablement un conformiste. Respectueux des traditions et conventions, il manifeste toujours une certaine méfiance à l'égard de tout changement et de toute innovation. On l'entend souvent chanter les louanges du passé et déplorer la dégradation des moeurs d'aujourd'hui. On ne s'étonnera pas de le voir s'attacher à tout ce qui concerne l'héritage d'antan: l'histoire, les langues mortes, l'archéologie, etc. Il est hautement probable qu'un grand nombre de jeunes Cochons choisissent le "bac" classique bien que ce diplôme ne les mène pratiquement nulle part dans notre civilisation industrielle et matérialiste.

● Dans sa prime jeunesse, l'homme Cochon peut papillonner un peu, plus par curiosité que par penchant donjuanesque. Puis il se marie sûrement et en général assez tôt. Il se révèle alors un bon époux qui fait tout son possible pour rendre la vie agréable à sa femme, et un bon père qui élève bien ses enfants et s'intéresse réellement à eux. C'est dire qu'il a le sens du devoir familial et de la fidélité conjugale. Il est rare de le voir traîner dans les bistros ou passer un après-midi entier à jouer à la pétanque avec ses copains. En revanche, il n'hésite pas à assumer une partie des charges ménagères, par exemple faire les courses.

● On peut qualifier le natif de pantouflard. En effet, son foyer est à lui ce que le cocon est au ver à soie. Une cheminée, une pipe, un poste de télévision, une femme contente et des enfants sages constituent pour lui un train de vie idéal. Il ne mènera pas d'une main de fer son royaume domestique comme le ferait un Buffle, mais il insistera quand même pour qu'on tienne compte de ses manies et qu'on les respecte.

● La bonne humeur est la règle générale plutôt que l'exception dans le comportement de l'homme Cochon. Et dans des moments d'euphorie, il peut devenir très bavard, racontant de savoureuses histoires drôles.

● Mais sous cet aspect bon enfant se cache une âme sensible. Une simple égratignure pourrait le faire saigner. Le natif est particulièrement vulnérable aux déceptions amoureuses. Pour lui, "plaisir d'amour ne dure qu'un moment, chagrin d'amour dure toute la vie" (Florian). C'est pourquoi il regarde toujours l'amour avec une certaine appréhension. Il vibrerait plus que personne en lisant ces vers de Verlaine:
      Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches
      Et puis voici mon coeur, qui ne bat que pour vous.
      Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
      Et, qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux.

● Le Cochon au masculin souffre aussi de voir la misère des autres. La nouvelle des milliers de réfugiés vietnamiens ballottés en haute mer serait susceptible de le bouleverser, qu'il ait ou non une opinion tranchée sur les raisons de leur fuite. On comprend alors pourquoi il a des moments de mélancolie apparemment inexplicable.

< Retour

Un service vaut ce qu'il coûte (Victor Hugo).
Quand on n'aime pas trop, on n'aime pas assez (Bussy-Rabutin).
Voyance AsiaFlash
Conditions d'utilisation et tarifs
Le crédule court après le vent et les ombres (proverbe chinois).
La pauvreté, c'est la vieillesse des jeunes et la maladie des gens bien portants (proverbe persan).