À propos de l'éditeur
Astrochina titre
Personnalité des signes chinois

Personnalité des signes chinois : Cochon

La personnalité du signe Cochon

● Ce qui nous frappe au premier abord chez le Cochon est sans aucun doute son air doux et pacifique. Toute sa personne dégage un bon naturel, une touchante attitude débonnaire. Ses gestes sont lents et sa voix posée. On dirait qu'il pourrait facilement faire partie des gens que bénissait Jésus-Christ : "Heureux ceux qui sont doux, car ils posséderont la terre !"

● Le Cochon est incapable de méchanceté. Loué ou calomnié, caressé ou battu, sa réaction est presque toujours un sourire que d'aucuns pourraient parfois qualifier de stupide. Il n'aurait pas de difficulté à suivre l'enseignement de l'Évangile . "Vous avez appris qu'il a été dit : oeil pour oeil et dent pour dent. Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant. Si donc quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre." La riposte ne s'inscrit pas dans son comportement normal : il encaisse en silence affronts et provocations.

● Aucun Animal du zodiaque chinois ne surpasse le Cochon en gentillesse. C'est une personne qui non seulement ne cherche jamais à faire du mal même à une mouche, mais qui encore est tout disposé à vous rendre service chaque fois que l'occasion s'en présente. Vous pouvez toujours compter sur sa serviabilité.

● Ah! que deviendrait l'humanité s'il n'existait pas de Cochons qui sont pleins de sollicitude, d'indulgence, de dévouement et de compassion ! Ce signe fournit le plus fort contingent de philanthropes. Même si leur bien-être et leur sécurité en souffrent, ils ne peuvent résister à l'impulsion de venir en aide aux gens plus malheureux qu'eux. On les voit participer de mille façons à toutes les campagnes de secours aux sinistrés aux quatre coins du monde.

● L'honnêteté du Cochon est à toute épreuve. Il est absolument incapable de mensonge, de double langage. Que ce qu'il dit puisse lui attirer des ennuis ou des louanges, il appelle toujours un chat un chat. La tolérance est aussi remarquable chez le natif. S'il est prompt à reconnaître son tort et à en demander pardon, il est tout aussi prêt à pardonner aux autres, avant même qu'ils ne le lui demandent, et il fait cela "non seulement sept fois par jour, mais soixante-dix-sept fois sept par jour", ainsi que l'enseigne l'Évangile. Comme Confucius et Rousseau, il croit sincèrement en la bonté originelle de l'homme. Puisqu'il est lui-même bon et généreux, il projette ce trait de caractère sur les autres et refuse de croire qu'ils peuvent être foncièrement méchants.

● La qualité que je trouve la plus exquise chez le Cochon est sa relative sérénité en face de l'adversité. Il ne s'agit pas de résignation passive mais de stoïcisme conscient. Marc Aurèle aurait trouvé en lui un bon disciple, puisque celui-ci met en pratique ses dernières paroles : "Égalité d'âme!" Même dans les circonstances les plus insupportables, on voit rarement le Cochon perdre la boussole. Mais cette attitude n'implique pas que le natif soit exceptionnellement immunisé contre la douleur. Bien au contraire. Il est parmi les gens les plus sensibles aux déceptions, aux deuils, à la séparation. Seulement il ne veut pas manifester son impatience ou sa tristesse parce que, en partie, il ne veut pas importuner les autres. Il a beaucoup de force intérieure et de volonté pour pouvoir souffrir en silence. Quel contraste avec les gens que nous rencontrons tous les jours et qui ne laissent passer aucune occasion de nous harceler avec leurs lamentations et leurs jérémiades !

Braves devant l'ennemi, lâches devant la guerre, c'est la devise des vrais généraux (J. Giraudoux).
L'avenir, en amour, fait oublier le passé (Madame de Sévigné).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
Le coq ne chante pas, le jour se lève quand même (proverbe chinois).
Une selle dorée ne fait pas d'un âne un cheval (proverbe allemand).