À propos de l'éditeur
Astrochina titre
La numérologie chinoise

La nature de la numérologie chinoise

● La numérologie chinoise procède directement de la cosmogonie chinoise, comme un corollaire découle inéluctablement d'un théorème. (Cosmogonie = théorie de la naissance, de l'agencement et du fonctionnement de l'Univers tout entier.) Selon cette pensée cosmogonique, l'univers évolue constamment, non pas de façon linéaire comme le conçoit Héraclite, mais suivant de nombreux cycles qui s'imbriquent les uns dans les autres à la manière, pourrait-on dire, des poupées russes. L'astrologie chinoise fait usage des cycles de 12 et de 10 (le zodiaque des douze animaux symboliques et le zodiaque des dix éléments), alors que le Yi-king fait appel aux cycles de 8 et de 64 (huit trigrammes et soixante-quatre hexagrammes).

● La numérologie chinoise s'occupe du cycle de 9. Ainsi, très sommairement, si cette année présente certaines caractéristiques ou exerce certaines influences, on est censé retrouver, dans les grandes lignes, les mêmes caractéristiques et les mêmes influences neuf années plus tard. Autrement dit, les deux années en question portent le sceau d'un même nombre. Il en est de même des mois, des jours, des heures, et aussi des grands cycles cosmiques qui s'étendent sur plusieurs milliers d'années. Tout comme en astrologie chinoise, l'unité de temps la plus importante et d'ailleurs la plus facile à prendre en considération est l'année chinoise.

● Pour déterminer tous ces cycles temporels et leurs nombres fatidiques correspondants, on doit naturellement se référer à un système de mesure du temps. C'est ce qui nous amène à étudier le calendrier chinois.

Suivant >

Il n'y a pas de mauvais mariage , il n'y a que de mauvais époux (Rachilde).
Il y a un temps pour aimer et un temps pour haïr (l'Ecclésiaste).
Voyance AsiaFlash
Conditions d'utilisation et tarifs
La marchande d'éventails s'évente avec ses mains (proverbe chinois).
Mieux vaut glisser du pied que de la langue (proverbe italien).