À propos de l'éditeur
Astrochina titre
Les Éléments et votre signe

Les Éléments et votre signe : Dragon de Feu

Dragon de Feu

● Le Dragon de Feu est incontestablement le Dragon des Dragons, c'est-à-dire un Dragon chez qui le côté actif, dynamique, atteint son paroxysme. Son caractère est riche de potentialités surprenantes.

● Rien ne paraît inaccessible au Dragon de Feu. La difficulté le stimule et l'amuse. L'ardeur qu'il met à accomplir un projet est proportionnelle au caractère grandiose que ce projet offre. En outre, il aime mener cent combats à la fois, même s'il sait que le risque d'épuisement l'attend en permanence.

● Emporté par le tourbillon de son dynamisme et ébloui lui-même par l'éclat qu'il veut projeter, le natif est apte à perdre la boussole et s'égarer. Il perd souvent de vue l'objectif qu'il s'est initialement proposé de conquérir, prenant ainsi les moyens pour la fin et inversement. L'imprudence est aussi une erreur qu'il commet fréquemment. On ne saurait jamais trop lui conseiller la modération et la réflexion.

● La conquête amoureuse est pour ce Dragon une affaire sérieuse. Montrez-lui une femme belle et hautaine, et il l'assiégera comme Richelieu investit La Rochelle. Quels que soient le temps et l'effort qu'il doit y mettre, le jeu lui paraît valable et passionnant. Pourtant, ce n'est pas la prise qui lui plaît, mais bien la chasse. Dès que la femme succombe, il perd tout intérêt au jeu et commence à poursuivre une autre proie.

● Ce qui est vrai de l'homme l'est aussi de la femme Dragon de Feu. Homme ou femme, ce Dragon est obsédé par la volonté de puissance dans le domaine de l'amour. A défaut d'un imposant trophée de coeurs brisés par ses propres mains, il se sentirait indigne et sans valeur. On voit sans peine que cette stratégie de vie ne peut apporter au natif de réelles satisfactions: il cherche une fausse compensation pour un vrai mal qui est son manque de confiance en lui-même.

● La règle d'or que le Dragon de Feu devrait suivre pour trouver le bonheur serait de travailler pour le bien de la collectivité. Il a toutes les conditions requises pour y parvenir. De nombreux Dragons de Feu, en effet, ont su exploiter leurs immenses capacités à des fins constructives et se sont taillé une place honorable dans l'histoire.

● Le natif doit se méfier d'une certaine naïveté dont il fait souvent preuve. Il a tendance à être trop idéaliste, voire utopiste, à évoluer dans les nuages - ce qui peut l'amener à perdre le contact avec la réalité et à avoir des jugements superficiels. On ne saurait trop lui conseiller de mener une vie moins tumultueuse et de s'accorder régulièrement des moments de recueillement et de réflexion.

● Il faut avouer que le Dragon de Feu a d'excellentes qualités de coeur. Malgré sa puissance, ses ambitions démesurées et ses manières flamboyantes, c'est au fond une créature tendre et chaleureuse. Ceux qui ont accès à son coeur peuvent s'estimer chanceux.

● La sensualité du Dragon de Feu est à la hauteur de toute espérance. Ses prouesses sexuelles sont dignes de Casanova (ou de Lucrèce Borgia, s'il s'agit de la femme Dragon de Feu). Mais ce n'est nullement un modèle de fidélité conjugale, comme on peut et doit s'y attendre. Un conjoint (ou un partenaire amoureux) serait bien avisé de chercher à enchaîner son Dragon de Feu en lui faisant croire qu'il est l'homme le plus merveilleux du monde. Car le natif n'est généralement pas volage par nature mais plus simplement par soif d'attention et d'admiration.

● A part son côté donjuanesque, ce Dragon a une bonne moralité. Il a le sens de l'équité, de l'honneur et du devoir. C'est surtout grâce à ces qualités qu'il est aimé de tous.

Si vous désirez la sympathie des masses, vous devez leur dire les choses les plus stupides et les plus crues (Hitler).
Il est évidemment bien dur de ne plus être aimé quand on aime, mais cela n'est pas comparable à l'être encore quand on n'aime plus (Georges Courteline).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
Le dieu du terroir des montagnes orientales n'est pas plus habile quand il arrive dans les montagnes de l'Ouest (proverbe chinois).
Celui qui est tenté aujourd'hui par un concombre le sera demain par une chèvre (proverbe indien).