À propos de l'éditeur
Astrochina titre
Les Éléments et votre signe

Les Éléments et votre signe : Serpent de Bois

Serpent de Bois

● La vie auprès du Serpent de Bois n'est pas facile et peut même se révéler insupportable, à moins que vous n'ayez le sens de l'humour et beaucoup de tolérance. Son instinct de possession sentimentale et sa jalousie sont un calvaire pour son entourage. Que vous soyez son conjoint ou sa maîtresse (son amant, s'il s'agit d'une femme Serpent de Bois), son enfant ou son filleul, son ami ou son voisin, il cherchera par tous les moyens, y compris la médisance et le chantage affectif, à vous monopoliser et à entraver votre liberté de choisir vos relations. Il a toujours peur - inconsciemment la plupart du temps d'ailleurs - que d'autres ne prennent sa place dans votre coeur ou dans votre vie. Son défaut le rend souvent désagréable et constitue un grand obstacle à son harmonieuse insertion sociale. Il devra apprendre, par lui-même, qu'il est absurde et impossible d'exiger des autres amour et amitié, et que les affec-tions véritables ont besoin de liberté et de respect mutuel. C'est la spontanéité et non la contrainte qui fait la valeur des effusions du coeur.

● Ce Serpent aime la vie qu'il considère comme un don du Ciel. Bon vivant, sensuel, ne prenant pas le plaisir pour un péché, il sait apprécier la chair de l'autre sexe et aussi la bonne chère. Cet épicurien ne se refuse rien qui lui plaise. Mais le danger qui menace son bonheur est qu'il a tendance à dépasser les limites raisonnables. C'est en pensant à la démesure qu'Épicure lui-même disait: " Le plaisir n'est pas un mal en soi, mais certains plaisirs apportent plus de peine que de plaisir. " On conseillera donc au natif de pratiquer la modération dans l'assouvissement des demandes de ses sens alors même que " la plus grande perfection de l'âme est d'être capable de plaisir " (Vauvenargues).

● Le Serpent de Bois essaie toujours de mener à bien tout ce qu'il entreprend. Mais ce perfectionniste, ce maniaque s'épuise à force de s'occuper des détails comme s'ils étaient l'essentiel. Certains de ses échecs sont nettement imputables à sa méticulosité. D'une façon plus générale, le natif est toujours attentif aux bagatelles, à telle enseigne qu'il perd souvent de vue ce qui est important. Il est dans son intérêt de savoir que " les arbres empêchent de voir la forêt " (proverbe russe).

● Passionné de la vie et voulant toujours la croquer à belles dents, ce Serpent a horreur de la maladie et déteste les malades. Se trouver au fond de son lit est pour lui se trouver en enfer. Pourtant il devrait savoir qu'aucun mortel n'est à l'abri de la maladie. L'attitude la plus sage serait de mener une vie saine, sans excès d'aucune sorte, afin de prévenir la maladie et, si elle vient malgré toutes les précautions, de l'accepter avec résignation. D'ailleurs, nous pouvons toujours tirer des avantages de tout ce qui nous arrive, y compris les maladies. Pour Pline le Jeune, la maladie est une école de vertu. Il disait: " Nous ne sommes jamais si vertueux que lorsque nous sommes malades. " Nous pouvons également avoir une meilleure connaissance de nous-mêmes, et par là avoir accès à la sagesse, lorsque nous sommes malades. " La maladie enseigne ce que nous sommes ", dit un proverbe anglais.

● L'homme Serpent de Bois a plusieurs points communs avec sa soeur Serpent de Bois. Son caractère apparaît sous certains aspects plus féminin que masculin. Chez l'un et l'autre Serpent, la part du rêve est importante, et ils ont souvent du mal à faire le partage entre la réalité et leurs fantasmes. Ils sont donc sujets à des déceptions répétées qui, heureusement, ne les conduisent ordinairement pas à des réactions dramatiques. Ils ont aussi le goût du luxe, ce qui les entraîne parfois dans des difficultés financières inextricables, à moins que la chance ne leur sourie à temps - et l'on sait qu'ils ont souvent de la chance.

● Le Serpent de Bois adore les mondanités. Réceptions, sorties et soirées ont plus d'importance pour lui qu'un sommeil suffisant ou la lecture d'un bon livre. On voit qu'il ne ménage pas beaucoup sa santé alors qu'il n'aime pas être malade, et qu'il se contente d'être superficiel. Pourtant il existe en lui un fonds de sagesse qu'il pourrait facilement exploiter s'il voulait vraiment vivre heureux.

Il n'y a que les sots et les morts qui ne changent pas d'opinion (James Russel Lowell).
L'amitié finit parfois en amour, mais rarement l'amour en amitié (C.C. Colton).
Voyance AsiaFlash
Conditions d'utilisation et tarifs
Comme le feu et la glace, les vrais ennemis ne se détestent pas : ils sont incompatibles (proverbe chinois).
Il vaut mieux régner en enfer que servir au paradis (proverbe anglais).