À propos de l'éditeur
Astrochina titre
L'année du Coq

L'année du Coq et ses influences sur le signe Serpent

L'année du Coq et ses influences
Pour le Serpent

Comme le Serpent aime la méditation et déteste le travail, surtout le travail manuel, l'année ne lui conviendra pas. Il lui sera bien difficile d'admettre qu'il faut vivre d'abord et philosopher ensuite et non vice versa. Son incapacité de s'accommoder aux dures réalités de la vie lui donnera de pénibles moments de lassitude et de découragement. Mais à quoi servirait-il de philosopher si cela ne l'aide pas à mieux supporter l'existence, à mieux vivre ? On ne saurait trop conseiller au Serpent de se méfier de sa philosophie, simple gymnastique de l'esprit, et de vivre vraiment et intensément. C'est en vivant, et non pas en cogitant, qu'on apprend à vivre, tout comme c'est en forgeant qu'on devient forgeron. D'ailleurs, le natif devrait savoir que "le vrai philosophe est celui qui travaille sans cesse à se guérir de la philosophie" (Van Minh).

L'habitude est une seconde nature (Evenus).
Ah ! Qu'il fait donc bon cueillir la fraise ! Au bois de Bagneux quand on est deux (Adolphe de Leuven).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
Le véritable sage blâme l'esprit étroit qui distingue le 'mien' du 'tien' (proverbe chinois).
Il faut savoir sacrifier la barbe pour sauver la tête (proverbe turc).