À propos de l'éditeur
Art de vivre titre
Proverbes chinois (deuxième partie)

Proverbes chinois (deuxième partie)



Les excès tuent plus sûrement que les épées.

Les grands bonheurs viennent du ciel, les petites joies viennent des hommes.

Les habits doivent être neufs, les hommes anciens.

Les hommes diffèrent moins par leurs complexions naturelles que par la culture qu'ils se donnent.

Les hommes entrent dans la vie et en sortent comme la navette passe et repasse sur le métier à tisser.

Les jolies filles ne sont pas toujours heureuses et les garçons intelligents sont rarement beaux.

Les maladies entrent par la bouche, les malheurs sortent par la bouche.

Les marbres et les grands sont froids, durs et polis.

Les objets donnés ressemblent au donateur.

Les palais des grands regorgent de femmes , et les cabanes des pauvres, d'enfants.

Les paroles des cœurs unis sont odorantes comme des parfums.

Les plus jolis oiseaux sont en cage.

Les princes ne songent à rendre leurs sujets heureux que lorsqu'ils n'ont plus rien à faire.

Les princes qui ont remporté le plus de victoires sont ceux contre qui personne n'a jamais osé faire la guerre.

Les profits injustes sont comme la fausse monnaie; plus on en a, plus on risque.

Les trois dixièmes de la beauté féminine sont dus à la nature, les sept dixièmes à la parure.

Les tuiles qui garantissent de la pluie ont été faites par beau temps.

Les vérités qu'on aime le moins à apprendre sont celles que l'on a le plus d'intérêt à savoir.

Les yeux échangent leur regard et les êtres existent.

L'esprit a beau faire plus de chemin que le cœur, il ne va jamais si loin.

L'esprit cultivé est son propre paradis, l'esprit ignorant son propre enfer.

L'étude est une épouse aussi belle que le jade.

L'homme ivre s'entretient avec les dieux.

L'homme maître de soi n'aura point d'autre maître.

L'homme ne vit pas cent ans et se fait du souci pour mille.

L'homme ne vit qu'une vie, la sauterelle ne vit qu'un automne.

L'homme n'est pas vertueux sans exhortation, ni une cloche harmonieuse sans être ébranlée.

L'homme plein de vertus est semblable à un enfant , il ne craint ni les bêtes sauvages ni les serpents.

L'homme sobre qui a le nez rouge passe pour un ivrogne.

L'ignorance est la nuit de l'esprit, et cette nuit n'a ni lune ni étoiles.

L'imprévoyant creuse un puits quand il a soif.

Loin de sa maison, un homme est estimé ce qu'il paraît; dans sa maison, un homme est estimé ce qu'il est.

L'or n'est pas à l'avare, mais l'avare est à l'or.

Lorsque trois hommes ont le même but, l'argile se change en or.

Lorsqu'il y a beaucoup de belles-filles, la marmite n'est pas récurée.

Lorsqu'on achète des souliers, on s'informe du pied.

Lorsqu'on prend une bru, on enterre un fils.

Lorsqu'on tombe, ce n'est pas le pied qui a tort.

Même l'aveugle peut voir l' argent .

Mieux vaut mécontenter par cent refus que manquer à une seule promesse.

Mourir, c'est finir de vivre; mais finir de vivre, c'est tout autre chose que de mourir.

N'attendez pas d'avoir soif pour tirer l' eau du puits.

N'attends pas des autres ce que tu ne veux pas leur promettre.

Ne brise pas une porte en fer pour t'emparer d'un gâteau de son.

Ne chassez pas un chien sans savoir qui est son maître.

Ne cherchez pas à échapper à l'inondation en vous accrochant à la queue d'un tigre.

Ne donne jamais la peau , si tu peux payer avec de la laine.

Ne parlez pas dans la rue: il y a des oreilles sous les pavés.

Ne prends pas un fusil pour tuer un papillon.

Ne va pas à la chasse sans ton arc, à l'office sans les textes sacrés, ni au mariage sans ta chance .

Nos connaissances peuvent remplir l'Empire, mais nos amis intimes ne peuvent être que quelques-uns.

Nourrir l'ambition dans son cœur, c'est porter un tigre dans ses bras.

On a beau noyer sa raison dans le vin, on n'y noie pas le sujet de ses peines.

On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux.

On connaît le cheval en chemin, et le cavalier à l'auberge.

On connaît une bonne source dans la sécheresse et un bon ami dans l'adversité.

On devrait gouverner un grand empire avec autant de simplicité que l'on fait cuire un petit poisson.

On gagne toujours à taire ce que l'on n'est pas obligé de dire.

On mesure les tours par leurs ombres et les grands hommes par le nombre de leurs détracteurs.

On n'accuse jamais sans quelque peu mentir.

On ne peut marcher en regardant les étoiles quand on a une pierre dans son soulier.

On ne s'égare jamais si loin que lorsque l'on croit connaître la route.

On n'est jamais puni pour avoir fait mourir de rire.

On pardonne tout à qui ne se pardonne rien.

On peut abandonner son père, fût-il magistrat, mais non sa mère , fût-elle mendiante.

On peut difficilement se faire un ami en un an, on peut aisément le perdre en une heure.

On peut guérir d'un coup d'épée, mais guère d'un coup de langue.

On peut guérir les maladies, mais non point le destin .

On se trompe en achetant, on ne vend pas en se trompant.

On voit des avares devenir prodigues, mais on ne voit pas des prodigues devenir avares.

Par la canicule, il n'y a pas de grands hommes.

Pas de bon médiateur, s'il n'est un peu menteur.

Plus le piédestal est beau, plus la statue doit l'être.

Plus les repentirs sont prompts, plus ils en épargnent d'inutiles.

Plus une femme aime son mari, plus elle le corrige de ses défauts; plus un mari aime sa femme, plus il augmente ses travers.

Pour extraire une épine, servez-vous d'une épine.

Pourquoi se jeter à l' eau avant que la barque n'ait chaviré?

Prétendre contenter ses désirs par la possession, c'est compter que l'on étouffera le feu avec de la paille.

Prêter, c'est jeter au vent; recouvrer, c'est trouver.

Quand il y a du riz qui moisit à la cuisine, il y a un pauvre qui meurt de faim à la porte.

Quand il y a sept timoniers sur huit marins, le navire sombre.

Quand la lune est pleine, elle commence à décroître; quand les eaux sont hautes, elles débordent.

Quand la main désigne le but, l'innocent regarde la main.

Quand la racine est profonde, pourquoi craindre le vent? Quand l'arbre est droit, pourquoi s'affliger si la lune lui fait une ombre oblique?

Quand les hommes sont ensemble, ils s'écoutent; les femmes et les filles se regardent.

Quand l'escargot bave, ne lui en demandez pas la raison.

Quand on achète une maison, on regarde les poutres; quand on prend une femme, il faut regarder la mère .

Quand on est pressé, le cheval recule.

Quand un homme est fou d'une femme, il n'y a qu'elle qui le puisse guérir de sa folie.

Qui a beaucoup d' argent et pas d'enfants, il n'est pas riche; qui a beaucoup d'enfants et pas d' argent , il n'est pas pauvre.

Qui a fermé sa porte est au fond des déserts.

Qui a soif rêve qu'il boit.

Qui cache ses fautes en veut faire encore.

Qui cède le haut du pavé s'élargit le chemin.

Qui change de couleur en voyant de l'or changerait de geste s'il n'était pas vu.

Qui chevauche un tigre n'en descend pas aisément.

Qui connaît son cœur se défie de ses yeux.

Qui élargit son cœur rétrécit sa bouche.

Qui frappe les buissons en fait sortir les serpents.

Qui gagne son procès gagne poule et perd vache.

Qui médit de moi en secret, me craint; qui me loue en face, me méprise.

Qui ne peut payer de sa bourse paie de sa peau .

Qui oublie les bienfaits se souvient des injures.

Qui reste doux est invincible.

Qui s'endort médisant se réveille calomnié.

Qui veut devenir dragon doit manger beaucoup de petits serpents.

Qui voit le ciel dans l' eau voit les poissons sur les arbres.

Rien ne manque aux funérailles des riches, que des gens qui les regrettent.

Sauver la vie d'un homme vaut plus que de construire une pagode de sept étages.

Sauver la vie d'un homme, c'est ajouter dix ans à la sienne.

Se rencontrer et être amis, rien de plus facile; demeurer ensemble et vivre en paix, voilà qui est difficile.

Servir un prince, c'est comme dormir avec un tigre.

Seul l'étang tranquille reflète les étoiles.

Si le ciel vous jette une datte, ouvrez la bouche.

Si tu aimes ton fils, donne-lui le fouet; si tu ne l'aimes pas, donne-lui des sucreries.

Si tu as entendu parler de Pékin, il ne faut pas aller voir Pékin.

Si vous devez parcourir dix lis, songez que le neuvième marquera la moitié du chemin.

Si vous employez un homme, il ne faut pas douter de lui; si vous doutez de lui, il ne faut pas l'employer.

Sur cent projets d'un riche, il y en a quatre-vingt-dix-neuf pour le devenir davantage.

Tous les faux biens produisent de vrais maux.

Tout bois est gris quand il est réduit en cendres.

Tout marchand de melons atteste que ses melons sont doux.

Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

Trois coupes de vin font saisir une doctrine profonde.

Tu ne peux et manger ton gâteau et vouloir qu'il en reste.

Tu pars pour un jour, emporte des biscuits pour deux jours. Tu voyages l'été, emporte tes habits d'hiver.

Un arc tendu longtemps perd de sa force.

Un bon chien ne mord pas les poules, un bon mari ne bat pas sa femme.

Un cheval ne devient pas gras sans manger la nuit; un homme ne devient pas riche sans gains équivoques.

Un déménagement, c'est la pauvreté pour trois ans.

Un frère est un ami qui nous a été donné par la nature.

Un homme heureux est comme une barque qui navigue sous un vent favorable.

Un humble ami dans mon village vaut mieux que seize frères influents à la Cour.

Un jour de loisir, c'est un jour d'immortalité.

Un jour en vaut trois pour qui fait chaque chose en son temps.

Un melon très sucré a la tige très amère.

Un mot dit à l'oreille est quelquefois entendu de loin.

Un sot ne s'admire jamais tant que lorsqu'il a fait quelque sottise.

Une année de procès engendre dix années de rancune.

Une bouchée de fruit d'immortalité vaut mieux qu'une indigestion d'abricots.

Une grosse fortune ne vaut pas un petit revenu de tous les jours.

Une maison pleine d'enfants ne vaut pas une seconde épouse.

Une parole venue du cœur tient chaud pendant trois hivers.

Une seule fente suffit pour couler un bateau.

Une veuve est une barque sans gouvernail.

Voir la figure est plus sûr que d'entendre la renommée.

Vous ne pouvez demeurer le chef de la famille sans vous montrer stupide et sourd.

Vous ne pouvez pas empêcher les oiseaux de la tristesse de voler au-dessus de vos têtes, mais vous pouvez les empêcher de faire leurs nids dans vos cheveux.

Il faut appeler pétrin un pétrin (Aristophane).
Amour a de coutume d'entremêler ses plaisirs d'amertume (Clément Marot).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
À force d'être malade, on devient bon médecin (proverbe chinois).
L'oignon offert avec amour vaut un mouton (proverbe arabe).