À propos de l'éditeur
Art de vivre titre
Maximes pour un art de vivre

Tâchons de bien vivre

Tâchons de bien vivre

L'importance du bien-vivre

Ainsi, Posthumes, tu vivras demain, dis-tu :
Trop tard, trop tard ! Le sage vit aujourd'hui même !
[Martial.]

Bien petite est la portion de la vie que nous employons à vivre.
[Syrus.]

Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie.
[Sénèque.]

Il faut toute la vie pour apprendre à vivre.
[Sénèque.]

Il n'est pas possible de vivre heureux sans être sage, ni de vivre sage sans être heureux.
[Épicure.]

Il n'y a pour l'homme que trois événements : naître, vivre et mourir. Il ne se sent pas naître, il souffre à mourir, et il oublie de vivre.
[La Bruyère.]

La mort vient avant que nous puissions avoir appris à vivre.
[Bossuet.]

La plupart des hommes emploient la meilleure partie de leur vie à rendre l'autre misérable.
[La Bruyère.]

La plus importante et la plus négligée de toutes les conversations, c'est la conversation avec soi-même.
[Axel Oxenstierna.]

La sagesse fait durer, les passions font vivre.
[Chamfort.]

La sagesse ne consiste pas plus dans la science que le bonheur dans la richesse.
[Chevalier de Boufflers.]

La sainteté est une conquête et non une grâce.
[Proverbe chinois.]

Le plus fructueux de tous les arts, c'est l'art de bien vivre.
[Cicéron.]

Le profit qu'un sage retire de la philosophie est de vivre en société avec lui-même.
[Antisthène.]

L'homme naît perfectible, l'animal naît parfait.
[Louis de Bonald.]

L'homme plein de vertus est semblable à un enfant, il ne craint ni les bêtes sauvages ni les serpents.
[Proverbe chinois.]

L'homme qui a l'âme en paix n'est importun ni à lui-même ni aux autres.
[Épicure.]

Mourir, c'est finir de vivre ; mais finir de vivre, c'est tout autre chose que de mourir.
[Proverbe chinois.]

Notre salut et notre perte sont en nous-mêmes.
[Épictète.]

Personne ne se soucie de bien vivre, mais de vivre longtemps, alors que tous peuvent se donner le bonheur de bien vivre, aucun de vivre longtemps.
[Sénèque.]
Une bonne vie, voilà la vraie religion.
[Th. Fuller.]

Vivre n'est pas un mal, mais mal vivre.
[Diogène le Cynique.]

L'art et la manière de bien vivre

Accomplis chaque acte de ta vie comme s'il devait être le dernier.
[Marc Aurèle.]

Accrochez votre char à une étoile.
[Ralph Emerson.]

Agis de telle sorte que la maxime de ta volonté puisse être érigée en loi universelle.
[Emmanuel Kant.]

Agissez envers les autres comme vous aimeriez qu'ils agissent envers vous.
[Confucius.]

Ah ! celui-là vit mal qui ne vit que pour soi !
[Musset.]

Allume d'abord ta lampe chez toi, puis à la mosquée.
[Proverbe indien.]

Améliorez le présent sans faire la satire du passé.
[F. Bacon.]

Apprends à te connaître, et descends en toi-même.
[Pierre Corneille.]

Beaucoup de mal quand je me considère ; beaucoup de bien quand je me compare.
[Cardinal Maury.]

Bois du vin, puisque tu ignores d'où tu es venu ;
Vis joyeux, puisque tu ignores où tu iras.
[Omar Kheyyam.]

Brebis accommodantes trouvent place dans la bergerie.
[Proverbe allemand.]

Ce que tu serais fâché que l'on te fît, aie soin de ne jamais le faire à un autre.
[Tobie.]

Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le pareillement pour eux.
[Évangile.]

Celui qui est lent à la colère vaut mieux qu'un héros.
[Livre des Proverbes.]

Celui qui ne sait pas se fâcher est un sot, mais celui qui ne veut pas se fâcher est un sage.
[Proverbe chinois.]

Celui qui vise à la perfection sera au-dessus de la médiocrité, mais celui qui vise à la médiocrité tombera plus bas encore.
[Proverbe chinois.]

C'est le propre d'une âme magnanime de consulter les autres ; une âme vulgaire se passe de conseils.
[Proverbe chinois.]

C'est n'être bon à rien que n'être bon qu'à soi.
[Duponchel.]

C'est par erreur qu'il a été coupable, celui qui se repent de sa faute.
[Syrus.]

C'est proprement ne valoir rien que de n'être utile à personne.
[Descartes.]

C'est s'aimer bien peu que de haïr quelqu'un, mais c'est haïr tout le monde que de n'aimer que soi.
[Proverbe chinois.]

C'est un défaut bien commun de n'être jamais content de sa fortune, ni mécontent de son esprit.
[Madame de Sablé.]

C'est une absolue perfection et comme divine de savoir loyalement jouir de son être.
[Montaigne.]

C'est une grande folie que de vouloir être sage tout seul.
[La Rochefoucauld.]

C'est une perfection de n'aspirer point à être parfait.
[Fénelon.]

Ceux qui emploient mal leur temps sont les premiers à se plaindre de sa brièveté.
[La Bruyère.]

Chacun interprète à sa manière la musique des cieux.
[Proverbe chinois.]

Consacrer sa vie à la vérité.
[Juvénal.]

Contentement passe richesse.
[Proverbe français.]

Cueillons les douceurs, nous n'avons à nous que le temps de notre vie.
[Perse.]

Cultiver les sciences et ne pas aimer les hommes, c'est allumer un flambeau et fermer les yeux.
[Proverbe chinois.]

De leurs ennemis les sages apprennent bien des choses.
[Aristophane.]

D'être content sans vouloir davantage,
C'est un trésor qu'on ne peut estimer.
[Clément Marot.]

Dissimule ta vie.
[Épicure.]

Domine tes passions, pour qu'elles ne te dominent pas.
[Syrus.]

D'une folie, n'en pas faire deux.
[Baltasar Gracian.]

Entreprenez froidement, poursuivez chaudement.
[Bias.]

Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain.
[Isidore de Séville.]

Faites votre devoir et laissez faire aux dieux.
[Corneille.]

Faute de grives, on mange des merles.
[Proverbe français.]

Fuir le vice est le commencement de la vertu.
[Horace.]

Il en coûte plus cher pour entretenir un vice que pour élever deux enfants.
[B. Franklin.]

Il est bon quelquefois de s'aveugler soi-même
Et bien souvent l'erreur est le bonheur suprême.
[Philippe Destouches.]

Il est plus aisé d'être sage pour les autres que pour soi-même.
[La Rochefoucauld.]

Il est plus doux de donner que de recevoir.
[Épicure.]

Il faut être plus avare de son temps que de son argent.
[Christine de Suède.]

Il faut être tel que l'on n'ait pas à rougir devant soi-même.
[Baltasar Gracian.]

Il faut faire ce qui est facile comme une chose difficile et ce qui est difficile comme une chose facile.
[Baltasar Gracian.]

Il faut laisser le passé dans l'oubli et l'avenir à la Providence.
[Bossuet.]

Il faut recevoir le passé avec respect et le présent avec défiance, si l'on veut pourvoir à la sûreté de l'avenir.
[Joubert.]

Il faut recevoir les calomnies avec plus de calme que les cailloux.
[Antisthène.]

Il faut savoir maîtriser sa langue, son sexe, et son coeur.
[Anacharsis.]

Il faut se piquer d'être raisonnable, mais non pas d'avoir raison.
[Joubert.]

Il faut vivre et non pas seulement exister.
[Plutarque.]

Il faut vouloir vivre et savoir mourir.
[Napoléon Ier.]

Il n'a pas mal vécu celui dont la naissance et la mort ont passé inaperçues.
[Horace.]

Il n'y a guère d'homme assez habile pour connaître tout le mal qu'il fait.
[La Rochefoucauld.]

Il n'y a point de gens qui aient plus souvent tort que ceux qui ne peuvent souffrir d'en avoir.
[La Rochefoucauld.]

Il n'y a que ceux qui sont dans les batailles qui les gagnent.
[Saint-Just.]

Il plaît à tout le monde et ne saurait se plaire.
[Boileau.]

Il suffit de l'emporter sur son ennemi ; c'est trop de le perdre.
[Syrus.]

Il y a plus de fous que de sages, et dans le sage même, il y a plus de folie que de sagesse.
[Chamfort.]

Il y aura toujours de la solitude pour ceux qui en sont dignes.
[Jules Barbey d'Aurevilly.]

Je crois qu'on ne peut mieux vivre qu'en cherchant à devenir meilleur, ni plus agréablement qu'en ayant la pleine conscience de son amélioration.
[Socrate.]

Je ne m'affligerai pas de voir que les hommes me connaissent mal, je m'affligerai de mal les connaître.
[Confucius.]

Je vis de mon désir de vivre.
[Cervantès.]

Jouis du jour présent, sans te fier le moins du monde au lendemain.
[Horace.]

Jugez des autres par vous-même et agissez envers eux comme vous voudriez que l'on agît envers vous-même.
[Confucius.]

La délicatesse est à l'esprit ce que la bonne grâce est au corps.
[Chevalier de Méré.]

La jeunesse est le temps d'étudier la sagesse ; la vieillesse est le temps de la pratiquer.
[Rousseau.]

La perfectibilité est à la perfection ce que le temps est à l'éternité.
[Chevalier de Boufflers.]

La philosophie est une méditation de la mort.
[Erasme.]

La religion est dans le coeur, et non dans le genou.
[D.W. Jerrold.]

La rivière tranquille a ses berges fleuries.
[Proverbe chinois.]

La seule chose que nous devons craindre est la crainte elle-même.
[Franklin D. Roosevelt.]

La solitude est à l'esprit ce que la diète est au corps, mortelle lorsqu'elle est trop longue, quoique nécessaire.
[Vauvenargues.]

La solitude fait de l'homme un dieu.
[Saint Grégoire de Nazianze.]

La vengeance est la joie des âmes basses.
[Juvénal.]

La vengeance est un plat qui gagne à être mangé froid.
[W. Wander.]

La vie est comme un instrument de musique ; il faut la tendre et la relâcher, pour la rendre agréable.
[Démophile.]

La vie n'a de prix que par le dévouement à la vérité et au bien.
[Ernest Renan.]

La vie pour être supportable doit être intensément vécue.
[Giovanni Papini.]

La vie qui n'est pas consacrée à la recherche ne vaut pas la peine d'être vécue.
[Platon.]

Laisse toujours une petite place à l'erreur.
[Proverbe chinois.]

L'archer est un modèle pour le sage ; quand il a manqué le centre de la cible, il s'en prend à lui-même.
[Proverbe chinois.]

Le bien tient à peu de chose, mais n'est pas peu de chose.
[Hécaton.]

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils n'en ont.
[Descartes.]

Le bons sens, tout le monde en a besoin, peu l'ont, et chacun croit l'avoir.
[B. Franklin.]

Le but n'est pas toujours placé pour être atteint, mais pour servir de point de mire.
[J. Joubert.]

Le contentement de ce qu'on a fait partie du bonheur.
[Proverbe nigritien.]

Le dernier degré du bonheur est l'absence de tout mal.
[Épicure.]

Le méchant est son propre enfer.
[G. Herbert.]

Le meilleur des hommes est celui qui aime le bien des hommes.
[Proverbe arabe.]

Le moyen d'aimer une chose est de se dire qu'on pourrait la perdre.
[Gilbert Keith Chesterton.]

Le palais conduit à la gloire, le marché à la fortune et la solitude à la sagesse.
[Proverbe chinois.]

Le paradis n'est pas le séjour des superbes.
[Le Koran.]

Le péché dont on se repent est le père de la vertu, mais la vertu dont on se glorifie est la mère du péché.
[Proverbe malgache.]

Le pénible fardeau de n'avoir rien à faire.
[Boileau.]

Le plaisir n'est pas un mal en soi, mais certains plaisirs apportent plus de peine que de plaisir.
[Épicure.]

Le plus grand dérèglement de l'esprit, c'est de croire les choses parce qu'on veut bien qu'elles soient, et non parce qu'on a vu qu'elles sont en effet.
[Bossuet.]

Le plus sage est celui qui ne pense point l'être.
[Boileau.]

Le sacrifice de soi est la condition de la vertu.
[Aristote.]

Le sage demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé la demande aux autres.
[Confucius.]

Le sage fait tout de suite ce que le sot fait tardivement.
[Baltasar Gracian.]

Le sage ne désire que l'absence de désirs.
[Proverbe chinois.]

Le sage ne s'afflige jamais des maux présents, mais emploie le présent pour en prévenir d'autres.
[Shakespeare.]

Le sage ne veut pas être estimé comme le jade, ni méprisé comme la pierre.
[Lao-Tseu.]

Le sage redoute la célébrité comme l'ignominie.
[Lao-Tseu.]

Le sage se fait une gloire d'oublier les offenses.
[Livre des Proverbes.]

Le sage s'interroge lui-même, le sot interroge les autres.
[Proverbe chinois.]

Le sage venge ses injures par des bienfaits.
[Lao-Tseu.]

Le temps est la seule richesse dont on puisse être avare sans déshonneur.
[Chauvot de Beauchêne.]

Le trop d'attention qu'on met à observer les défauts d'autrui fait qu'on meurt sans avoir eu le temps de connaître les siens.
[La Bruyère.]

Le vrai honnête homme est celui qui ne se pique de rien.
[La Rochefoucauld.]

Le vrai sage est celui qui apprend de tout le monde.
[Proverbe persan.]

L'eau ne reste pas sur les montagnes, ni la vengeance sur un grand coeur.
[Proverbe chinois.]

Les biens et les maux qui nous arrivent ne nous touchent pas selon leur grandeur, mais selon notre sensibilité.
[La Rochefoucauld.]

Les bons conseils pénètrent jusqu'au coeur du sage ; ils ne font que traverser l'oreille des méchants.
[Proverbe chinois.]

Les pères ne veulent pas reconnaître les défauts de leurs enfants, ni les laboureurs la fertilité de leurs terres.
[Confucius.]

L'essentiel est l'emploi de la vie, non sa durée.
[Sénèque.]

L'homme content de son sort ne connaît pas la ruine.
[Lao-Tseu.]

L'homme de bien ne se dispute avec personne et, autant qu'il le peut, en empêche les autres.
[Épictète.]

L'homme devrait toujours se conduire comme s'il allait mourir dans la journée.
[Marc Aurèle.]

L'homme le plus vertueux est celui qui travaille tous les jours à le devenir.
[La Rochefoucauld.]

L'homme qui a le plus vécu n'est pas celui qui a compté le plus d'années, mais celui qui a le plus senti la vie.
[Rousseau.]

L'homme qui ne se contente pas de peu ne sera jamais content de rien.
[Épicure.]

L'homme supérieur demande tout à lui-même ; l'homme vulgaire demande tout aux autres.
[Confucius.]

L'homme supérieur est amical sans être familier ; l'homme vulgaire est familier sans être amical.
[Confucius.]

L'homme supérieur est comme l'archer, qui n'atteint pas toujours le but, mais qui ne s'en prend qu'à lui-même.
[Confucius.]

L'homme supérieur est influencé par la justice ; l'homme vulgaire est influencé par l'amour du gain.
[Confucius.]

L'homme supérieur pratique la vertu sans y songer, l'homme vulgaire la pratique avec intention.
[Lao-Tseu.]

L'immortalité c'est de travailler à une oeuvre éternelle.
[Renan.]

L'oisiveté est la mère de tous les vices.
[Denys Caton.]

L'orgueil précède la ruine et la hauteur précède la chute.
[Livre des Proverbes.]

Mêle à ta sagesse un grain de folie ; il est bon de faire à propos quelque folie.
[Horace.]

Mieux vaut passer la nuit dans l'irritation de l'offense que dans le repentir de la vengeance.
[Proverbe targui.]

Mon métier et mon art, c'est vivre.
[Montaigne.]

Mourir, c'est finir de vivre ; mais finir de vivre, c'est tout autre chose que de mourir.
[Proverbe chinois.]

N'ajoutez pas aux soucis de votre journée ceux de l'année ; à chaque jour suffit ce qui vous est destiné.
[Proverbe arabe.]

Ne chauffez pas si fortement une fournaise pour votre ennemi qu'elle ne vous brûle vous-même.
[Shakespeare.]

Ne pas se repentir d'une faute en est une autre.
[Proverbe persan.]

Ne regarde rien comme avantageux pour toi qui puisse te faire perdre le respect de toi-même.
[Marc Aurèle.]

Ne rien aimer, ce n'est pas vivre.
[Fénelon.]

Ne soyons pas si difficiles :
Les plus accommodants, ce sont les plus habiles.
[La Fontaine.]

Ne vous mettez pas en souci du lendemain, car le lendemain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine.
[Matthieu.]

N'entretiens pas l'espoir de ce qui ne peut être espéré.
[Pythagore.]

Nous gagnerions plus de nous laisser voir tels que nous sommes, que d'essayer de paraître ce que nous ne sommes pas.
[La Rochefoucauld.]

Nous sommes tous résignés à la mort ; c'est à la vie que nous n'arrivons pas à nous résigner.
[Graham Greene.]

Ô mon âme, n'aspire pas à la vie immortelle, mais épuise le champ du possible.
[Pindare.]

On a besoin de peu de vie pour vivre.
[Joubert.]

On doit se consoler de ses fautes quand on a la force de les avouer.
[La Rochefoucauld.]]

On mange bien des perdrix sans oranges.
[Antoine Oudin.]

On ne doit jamais penser à la distance, quelle qu'elle soit, qui nous sépare de la vertu.
[Confucius.]

On ne peut marcher en regardant les étoiles quand on a une pierre dans son soulier.
[Proverbe chinois.]

On ne vit qu'en laissant vivre.
[Wolfgang Goethe.]

On n'est jamais si heureux ni si malheureux qu'on s'imagine.
[La Rochefoucauld.]

On n'est jamais si malheureux qu'on croit ni si heureux qu'on avait espéré.
[La Rochefoucauld.]

On n'est pas philosophe parce qu'on trouve, mais parce qu'on cherche.
[Ernest Bersot.]

On vit fort bien sans se connaître soi-même, à plus forte raison sans être connu des autres.
[Boileau.]

Oublie les injures, n'oublie pas les bienfaits.
[Confucius.]

Par la rue tout à l'heure, on arrive à la maison jamais.
[Cervantès.]

Pardonnez aux autres beaucoup de choses, rien à vous-même.
[Chilon.]

Plus les repentirs sont prompts, plus ils en épargnent d'inutiles.
[Proverbe chinois.]

Pour aujourd'hui, buvons et réjouissons-nous, avec d'heureuses paroles aux lèvres ; ce qui doit venir après nous, c'est l'affaire des dieux.
[Théognis de Mégare.]

Pour vivre, laissez vivre.
[Baltasar Gracian.]

Quand la racine est profonde, pourquoi craindre le vent ? Quand l'arbre est droit, pourquoi s'affliger si la lune lui fait une ombre oblique ?
[Proverbe chinois.]

Quand le coeur est bon, tout peut se corriger.
[Gresset.]

Quand le destin veut que tu sois enclume, prends patience ; et lorsque tu es marteau, alors frappe.
[Proverbe arabe.]

Quand le sage est en colère, il cesse d'être sage.
[Le Talmud.]

Quand l'orgueil chemine devant, honte et dommage suivent de près.
[Gabriel Meurier.]

Quand on est jeune, il faut se mettre à philosopher ; et quand on est vieux, il ne faut pas se lasser de philosopher. Car il n'est jamais trop tôt ou trop tard pour travailler à la santé de l'âme.
[Épicure.]

Quand on n'a pas ce que l'on aime, il faut aimer ce que l'on a.
[Bussy-Rabutin.]

Quand tout va mal il doit être bon de connaître le pire.
[Francis Herbert Bradley.]

Qui a le temps et attend le temps perd son temps.
[William Camden.]

Qui est plus aveugle qu'un aveugle ? Le passionné.
[Dhammapada.]

Qui n'a pas l'esprit de son âge,
De son âge a tout le malheur.
[Voltaire.]

Qui n'a point d'ennemis est fort à plaindre.
[Syrus.]

Qui ne peut comme il veut, doit vouloir comme il peut.
[Térence.]

Qui se vainc une fois peut se vaincre toujours.
[Pierre Corneille.]

Qu'une vie est heureuse quand elle commence par l'amour et finit par l'ambition. Si j'avais à en choisir une, je prendrais celle-ci.
[Pascal.]

Rendez le bien pour le bien et la justice pour le mal.
[Confucius.]

Rien de grand n'a jamais pu être réalisé sans enthousiasme.
[Ralph Emerson.]

Rien de grand ne s'est accompli dans le monde sans passion.
[Hegel.]

Rien n'est avantageux qui te fait perdre le respect de toi-même.
[Marc Aurèle.]

Rien n'est plus propre que l'étude à dissiper les troubles du coeur.
[Chateaubriand.]

Savoir pour prévoir, afin de pouvoir.
[Auguste Comte.]

Savoir s'arrêter devant l'incompréhensible est la suprême sagesse.
[Tchouang-Tseu.]

Se regarder scrupuleusement soi-même, ne regarder que discrètement les autres.
[Confucius.]

Seul l'étang tranquille reflète les étoiles.
[Proverbe chinois.]

Si la Fortune te sourit, crains l'orgueil ; si elle tourne, crains l'abattement.
[Périandre.]

Si l'on puise souvent de l'eau dans un puits, il ne manque pas de se troubler ; plus le coeur agit, plus il se trouble.
[Sie-Hoei.]

Si l'on te donne de la canne à sucre, ne demande pas à être payé pour la manger.
[Proverbe indien.]

Si nous sommes dans la joie, gardons-nous de porter nos pensées au-delà du présent.
[Horace.]

Si une fois l'homme a honte de ne pas avoir eu honte de ses fautes, il n'aura plus de motifs de honte.
[Mencius.]

Souvent la peur d'un mal nous conduit dans un pire.
[Boileau.]

Souviens-toi d'oublier.
[Nietzsche.]

Suis ton coeur, pour que ton visage brille durant le temps de ta vie.
[Sagesse de Ptahotep.]

Tous ne sont pas des saints qui vont à l'église.
[Proverbe italien.]

Tout ce qui vaut la peine d'être fait mérite et exige d'être bien fait.
[Philip, comte de Chesterfield.]

Tout est bien qui vient en son temps.
[Chilon.]

Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer au repos dans une chambre.
[Pascal.]

Tout notre mal vient de ne pouvoir être seuls.
[La Bruyère.]

Un homme à qui personne ne plaît est bien plus malheureux que celui qui ne plaît à personne.
[La Rochefoucauld.]

Un homme ne doit jamais rougir d'avouer qu'il a tort ; car, en faisant cet aveu, il prouve qu'il est plus sage aujourd'hui qu'hier.
[Rousseau.]

Un homme peut passer pour sage lorsqu'il cherche la sagesse, mais s'il croit l'avoir trouvée, c'est un sot.
[Proverbe persan.]

Un jour en vaut trois pour qui fait chaque chose en son temps.
[Proverbe chinois.]

Un sage jouit des plaisirs et s'en passe comme on fait des fruits en hiver.
[Helvétius.]

Une vie inutile est une mort anticipée.
[Goethe.]

Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain :
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie.
[Ronsard.]

Vivons donc heureusement, sans haïr ceux qui nous haïssent.
[Le Bouddha.]

Vivre sans dévouement est impudent.
[R.W. Emerson.]

Vivre, c'est aimer, et principalement aimer la vie.
[Blanche Pierson.]

La joie prolonge la vie (L'Ecclésiastique).
L'amour est un esprit malin ; l'amour est un démon ; il n'y a pas d'autre mauvais ange que l'amour (Shakespeare).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
L'arriviste sait, au gré des circonstances, se faire baleine qui dévore sa proie ou ver à soie qui grignote les feuilles de mûrier (proverbe chinois).
Économisez trois pièces d'or et la quatrième vous tombera dans la main (proverbe serbo-croate).