À propos de l'éditeur
Art de vivre titre
Maximes pour un art de vivre

Cultivons le sens de l'effort

Cultivons le sens de l'effort

La nécessité de l'effort

À renard endormi, il ne tombe rien dans la gueule.
[Proverbe espagnol.]

Aide-toi, Dieu t'aidera.
[Proverbe français.]

Besognons, Dieu besognera.
[Jeanne d'Arc.]

Ce n'est pas le champ qui nourrit, c'est la culture.
[Proverbe russe.]

Ce n'est pas le puits qui est trop profond, mais c'est la corde qui est trop courte.
[Proverbe chinois.]

Celui qui ne veut pas travailler ne doit pas manger.
[Saint Paul.]

Celui qui observe le vent ne sèmera point, et celui qui interroge les nuages ne moissonnera jamais.
[L'Ecclésiaste.]

C'est en essayant que les Grecs ont pris Troie.
[Théocrite.]

C'est l'oiseau matinal qui attrape le ver.
[Proverbe anglais.]

Cherchez, et vous trouverez.
[Mencius.]

Demande au Ciel une bonne récolte et continue à labourer.
[Proverbe slovène.]

Descends la rivière si tu veux atteindre la mer.
[Proverbe indien.]

En attendant l'eau du ciel, arrose toujours.
[Proverbe espagnol.]

Faire la moitié du travail. Le reste se fera tout seul.
[Jean Cocteau.]

Fais aujourd'hui ce qui peut être fait demain.
[Proverbe indien.]

Fais ce que dois, advienne que pourra.
[Proverbe français.]

Il faut casser le noyau pour avoir l'amande.
[Plaute.]

Il vaut mieux allumer une seule et minuscule chandelle que de maudire l'obscurité.
[Proverbe chinois.]

La chance de l'indolent s'assied avec lui.
[Proverbe roumain.]

La diligence est la mère de la bonne fortune.
[Cervantès.]

La faim regarde à la porte de l'homme laborieux, mais elle n'ose pas entrer.
[B. Franklin.]

La faim, le travail et la sueur sont les meilleures herbes.
[Proverbe islandais.]

La figure fait la beauté d'une statue, l'action fait celle de l'homme.
[Démophile.]

La moisson vient plus du labeur que du champ.
[Proverbe espagnol.]

La paresse chemine si lentement que la pauvreté la rattrape.
[B. Franklin.]

La profondeur de l'eau importe peu au nageur.
[Proverbe indien.]

La rouille ronge le fer.
[Quinte-Curce.]

La victoire aime l'effort.
[Proverbe latin.]

L'abeille laborieuse n'a pas le temps d'être triste.
[William Blake.]

L'action n'apporte pas toujours le bonheur, mais il n'est pas de bonheur sans l'action.
[B. Disraeli.]

L'arbre de la paresse produit la faim.
[Proverbe persan.]

Le chien au chenil aboie à ses puces ; le chien qui chasse ne les sent pas.
[Proverbe chinois.]

Le fruit mûr tombe de lui-même, mais il ne tombe pas dans la bouche.
[Proverbe chinois.]

Le génie est fait d'un pour cent d'inspiration et de quatre-vingt-dix-neuf pour cent de transpiration.
[Thomas Edison.]

Le paresseux appelle chance le succès du travailleur.
[Proverbe anglais.]

Le paresseux demande un oiseau, le courageux ne demande qu'un arc et des flèches.
[Proverbe indien.]

Le paresseux est un voleur.
[Phocylide de Milet.]

Le puits où l'on tire souvent a l'eau la plus claire.
[Proverbe hébreu.]

Le sommeil du gardien est une lampe pour le voleur.
[Proverbe persan.]

Le travail éloigne de nous trois grands maux : l'ennui, le vice et le besoin.
[Voltaire.]

Le travail est pour les hommes un trésor.
[Ésope.]

Le travail est souvent le père du plaisir.
[Voltaire.]

Le travail forme un calus contre la douleur.
[Cicéron.]

L'eau arrêtée devient impure.
[Proverbe géorgien.]

L'eau courante ne se corrompt jamais.
[Proverbe chinois.]

L'échec est le fondement de la réussite.
[Lao-Tseu.]

L'écurie use plus que la course.
[Proverbe français.]

L'ennui est une maladie dont le travail est le remède.
[G. de Lévis.]

Les affaires interminables sont celles où il n'y a pas de difficultés.
[Napoléon Ier.]

Les buffles qui arrivent en retard boivent de l'eau troublée.
[Proverbe vietnamien.]

Les dieux aident ceux qui agissent.
[Varron.]

Les dieux n'écoutent pas les voeux indolents.
[Avianus.]

L'homme naquit pour travailler, comme l'oiseau pour voler.
[Rabelais.]

L'homme qui travaille comme un esclave mange comme un roi.
[Proverbe indien.]

L'oisiveté est comme la rouille ; elle use plus que le travail.
[B. Franklin.]

L'oisiveté est le naufrage de la chasteté.
[Proverbe latin.]

L'oisiveté est l'ennemie de l'âme.
[Saint Benoît.]

L'usage fait briller le métal.
[Ovide.]

Moulin qui tourne toujours ne gèlera jamais.
[Proverbe japonais.]

Notre vie vaut ce qu'elle nous a coûté d'efforts.
[F. Mauriac.]

On a plus de mal à ne rien faire qu'à travailler.
[Ennius.]

On ne devient pas champion sans suer.
[Épictète.]

On ne fait pas de processions pour tailler les vignes.
[Proverbe français.]

Pas de douceur sans sueur.
[Proverbe anglais.]

Quand les mains sont oisives, la maison ruisselle.
[L'Ecclésiaste.]

Qui craint de se mouiller ne prendra pas de truites.
[Proverbe espagnol.]

Qui n'arrive pas à temps doit se contenter de ce qui reste.
[Proverbe allemand.]

Qui reste assis sèche, qui va lèche.
[Proverbe français.]

Qui trop regarde quel vent vente jamais ne sème ni ne plante.
[Proverbe français.]

Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; qui ne veut rien faire trouve une excuse.
[Proverbe arabe.]

Qui veut goûter la noix doit briser la coquille.
[Proverbe allemand.]

Qui veut manger des huîtres doit en ouvrir l'écaille.
[Proverbe islandais.]

Rien ne vient sans peine, sauf la pauvreté.
[Proverbe anglais.]

Sans un peu de travail, on n'a point de plaisir.
[Florian.]

Selon le vent, la voile.
[Proverbe général.]

Si la vache n'est pas tirée ordinairement, elle se tarit.
[Noël du Fail.]

Tout travail profite, mais le bavardage conduit à la disette.
[Livre des Proverbes.]

Travailler, c'est prier.
[Proverbe latin.]

Travaillez, prenez de la peine :
C'est le fonds qui manque le moins.
[La Fontaine.]

Tu dois payer ta vie par ton travail.
[Phocylide de Milet.]

Tu mangeras ton pain à la sueur de ton front.
[Genèse.]

Un homme n'est pas plus qu'un autre, s'il ne travaille plus qu'un autre.
[Cervantès.]

La constance dans l'effort

Celui qui creuse un puits jusqu'à soixante-douze pieds et ne va pas jusqu'à la source, il est comme s'il n'avait pas travaillé.
[Mencius.]

Celui qui sait être constant a une âme large et celui qui a une âme large est juste.
[Lao-Tseu.]

Il est plus facile de commencer que de finir.
[Plaute.]

Les chiens aboient, la caravane passe.
[Proverbe persan.]

Qui a fait le travail ? Celui qui l'a achevé.
[Proverbe persan.]

Toute chose est l'esclave de la diligence.
[Ménandre.]

Toutes choses sont difficiles avant que d'être faciles.
[Antoine Galland.]

L'application et l'audace

À l'hôtel de la décision les gens dorment bien.
[Proverbe persan.]

Ce ne sont pas les mauvaises herbes qui étouffent le bon grain, c'est la négligence du cultivateur.
[Proverbe chinois.]

Ce n'est pas en remettant au lendemain que l'on remplit sa grange.
[Hésiode.]

Ce n'est pas parce les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles.
[Sénèque.]

Ce qui est facile se doit entreprendre comme s'il était difficile, et ce qui est difficile comme s'il était facile.
[Baltasar Gracian.]

Celui qui a commencé a fait la moitié de la besogne.
[Horace.]

Celui qui n'ose pas ne doit pas se plaindre de sa malchance.
[Proverbe indien.]

Dans les grandes choses, c'est assez d'avoir voulu.
[Proverbe latin.]

Dans un voyage le plus long est de franchir le seuil.
[Varron.]

Il faut faire vite ce qui ne presse pas pour pouvoir faire lentement ce qui presse.
[Proverbe chinois.]

La grande prospérité dépend du ciel, la petite prospérité dépend de l'application.
[Proverbe chinois.]

L'audace est une royauté sans couronne.
[Le Talmud.]

L'audacieux triomphe du péril avant de l'apercevoir.
[Syrus.]

Le cachet de la médiocrité, c'est de ne pas savoir se décider.
[J.-B. Say.]

Le découragement est la mort morale.
[La Rochefoucauld-Doudeauville.]

Le difficile, c'est ce qui peut être fait tout de suite ; l'impossible, c'est ce qui prend un peu plus de temps.
[Georges Santayana.]

Le génie commence les beaux ouvrages, mais le travail seul les achève.
[Joubert.]

Le monde appartient aux audacieux et le ciel à ceux qui lui font violence.
[Proverbe basque.]

Le seuil est la plus haute des montagnes.
[Proverbe slovène.]

Le tout est de commencer.
[Damaschios.]

Mettez en tout un grain d'audace.
[Baltasar Gracian.]

Ou ne pas essayer, ou aller jusqu'au bout.
[Ovide.]

Patience et travail viennent à bout de tout.
[Proverbe anglais.]

Perte d'argent, perte légère ; perte d'honneur, grosse perte ; perte de courage, perte irréparable.
[Goethe.]

Petite négligence accouche d'un grand mal.
[V. Lespy.]

Plus on va loin dans la forêt, plus il y a de bois.
[Proverbe russe.]

Pour un clou se perd un fer, pour un fer le cheval, et pour un cheval le cavalier.
[Proverbe espagnol.]

Quelle est la chose la meilleure ? Bien faire ce que l'on fait.
[Pittacos.]

Qui ne peut galoper, qu'il trotte.
[Baïf.]

Qui ne peut passer par la porte sort par la fenêtre.
[Proverbe français.]

Rien n'est fait, tant qu'il reste à faire.
[Lucain.]

Si tu veux tuer un serpent, coupe-lui la tête.
[Proverbe arabe.]

Tout ce qui peut être fait un autre jour, le peut être aujourd'hui.
[Montaigne.]

Un de ces jours c'est aucun de ces jours.
[Proverbe anglais.]

Un esprit médiocre qui s'applique va plus loin qu'un esprit sublime qui ne s'applique pas.
[Baltasar Gracian.]

Un grain de hardiesse tient lieu d'une grande habileté.
[Baltasar Gracian.]

Un travail opiniâtre vient à bout de tout.
[Proverbe latin.]

Quand ils ont tant d'esprit, les enfants vivent peu (C. Delavigne).
Devant l'amour et devant la mort, il ne sert à rien d'être fort (proverbe espagnol).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
Qui offre un oiseau, même apprivoisé, doit tenir son bec tourné de côté (proverbe chinois).
Mieux vaut un ami utile que dix inutiles (proverbe islandais).