À propos de l'éditeur
Astro-Amour titre
Poèmes d'amour

47. J'attendrais encore (Anonyme)

Je me rappelle encore, c'était un Mardi.
Tu as croisé ma route, avec ton amie.

J'ai dû te suivre au loin afin d'espérer une suite.
Pour qu'au final tu me repousses en prenant la fuite.

Aujourd'hui je me retrouve seul, sans aucune explication.
Chaque soir face à mes pensées, j'en cherche une signification.
Je ne sais plus quoi faire pour pouvoir capter ton attention.

Ne me dis pas que tout est fini.
Qu'est-ce qui te feras changer d'avis ?
Pour me laisser entrer dans ta vie.

N'aie pas peur de moi, aie confiance en moi.
Je te demande s'il te plaît ne tremble pas.
Je serais toujours là quoiqu'il en soit.
Qu'importe ce que cela me coûtera.
Quand sur ton visage, disparaît la joie.
Et lorsque ton beau sourire n'est plus là.
Je n'ai qu'une envie, c'est d'être avec toi.
Rien que pour te serrer fort dans mes bras.

< Précédent

Quand la prudence est partout, le courage n'est nulle part (cardinal Mercier).
Je ne cherche en aimant que le seul bien d'aimer (Pierre Corneille).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
Vous ne pouvez pas empêcher les oiseaux de la tristesse de voler au-dessus de vos têtes, mais vous pouvez les empêcher de faire leurs nids dans vos cheveux (proverbe chinois).
Le buffle attaché n'aime pas le buffle qui broute (proverbe vietnamien).