À propos de l'éditeur
Astro-Amour titre
Lettres d'amour

45. Le thé (diaprée)

J'ai compris je crois tes silences, ton regard sur moi à chaque seconde. J'ai compris ta présence, discrète et permanente. Je l'ai deviné, avec ta tendresse, ce soir là quand je n'étais pas bien. Comment ai-je fait pour ne pas m'en rendre compte?

J'aime ces quelques minutes avec toi à partager ce thé, le soir. J'aime ta présence paisible chaque jour. J'ai compris finalement que tu ne diras rien, que tu n'essaieras pas, que c'est à moi de venir vers toi.

Alors si tu es d'accord, ce soir, après ce thé... ne pars pas. Je reviendrai m'asseoir plus près de toi après avoir débarrassé nos tasses. Et ce n'est pas important si on ne dit rien, si on ne fait rien. Je veux juste passer plus de temps près de toi.

< Précédent Suivant >

La possession du pouvoir corrompt inévitablement la raison (Emmanuel Kant).
C'est trop aimer quand on en meurt (Gilles de Noyers).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
L'homme plein de vertus est semblable à un enfant, il ne craint ni les bêtes sauvages ni les serpents (proverbe chinois).
Devant mules chargées d'or, tout château ouvre ses portes (proverbe russe).