À propos de l'éditeur
Astro-Amour titre
Histoires d'amour

15. Amour virtuel devenu réel (Poly)

J'ai connu un homme sur Internet, lorsque je participais à un forum sur l'arnaque à l'amour en Tunisie.

Nos points de vue étaient très différents mais nous avons tout de même instauré le dialogue.

Il m'a demandé de devenir son "ami" sur un réseau social bien connu et nous avons discuté chaque jour sur internet.

Nous nous sommes très vite rapprochés et avons découvert des affinités. Il m'a avoué qu'il allait se marier prochainement mais qu'il s'agissait d'un mariage de convenance et qu'il n'aimait pas sa future femme.

De cette relation virtuelle est né un grand amour en peu de temps. Nous étions séparés géographiquement mais rien ne semblait nous arrêter.

Nous nous sommes rencontrés et nous avons partagé une semaine de bonheur ensemble.

Dès que nous nous sommes vus à l'aéroport nous avons compris qu'entre nous c'était électrique, fusionnel.

Le simple contact de nos mains nous a rempli de désir et de plaisir. Un regard et tout était dit.

Nous avons eu l'impression de nous connaître depuis toujours. Nous étions en confiance, comme un vieux couple, nous nous disions tout et nous partagions tout. C'est comme si nous nous étions reconnus...du pur bonheur et une harmonie parfaite.

Mais notre amour était impossible...nous le savions dès le départ. Nous nous sommes donc quittés dans le désespoir le plus profond. Nos coeurs étaient déchirés. Parfois on se demande pourquoi le destin nous réserve autant de joie mais avec une fin aussi injuste. Nous avons dû nous quitter car son avenir était tracé.

Nous sommes restés en contact, cela a été très difficile d'accepter que nous ne vivrons pas ensemble mais notre amour est intact à ce jour. Nous essayons de ne pas souffrir...et nous sommes persuadés qu'un jour nous nous retrouverons...

< Précédent Suivant >

C'est le cœur qui fait l'éloquence (Quintilien).
Quand on n'aime pas trop, on n'aime pas assez (Bussy-Rabutin).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
Plus une femme aime son mari, plus elle le corrige de ses défauts ; plus un mari aime sa femme, plus il augmente ses travers (proverbe chinois).
Les vertus sans prudence sont des beautés sans yeux (proverbe espagnol).