À propos de l'éditeur
Astro-Amour titre
Histoires d'amour

13. Premier amour (Agathe)

J'avais 16 ans, pure, insouciante et pour les vacances d'été je suis partie à un stage de basket pour une semaine avec mon amie.

J'ai rencontré beaucoup de personnes légèrement plus âgées, et puis j'ai rencontré Jimmy. Il avait 22 ans, il était beau, et puis il a réussi en un rien de temps à conquérir mon coeur.

Malheureusement il avait une copine. A la fin du stage, lorsque je suis rentrée chez moi, je n'ai jamais autant versé de larmes, je ne cessais de penser à lui.

Chaque jour j'attendais qu'il revienne, je n'arrêtais pas de penser à lui, j'ai eu d'autres histoires entre temps mais jamais plus forte que celle-ci.

Et puis un an plus tard, j'avais 17 ans, il me prend en contact. J'ai explosé de joie. Nous nous sommes vu et revu, chaque retour à la maison n'était que souffrance, je l'aimais et je l'aime toujours, mais il était en fait encore avec sa copine et j'ai compris que cette histoire n'était que destructrice, alors il a fallu arrêter.

Et notre séparation n'a duré que 2 jours et nous nous sommes encore revu, trop dur. Et un soir il fallait que je le blesse, le dégoûte et c'est ce que j'ai fait, car pendant tout ce temps cela ne l'empêchait pas de voir sa copine et voire même ailleurs d'après ce que je voyais car nous nous protégions pas pendant nos rapports, il m'a filé une mycose vaginale.

Bref, j'ai couché avec son ami. Je n'étais pas fière de moi mais j'étais tellement naïve qu'il fallait que je me venge, que je lui fasse du mal comme il m'en a fait car il ne cessait de parler d'avenir alors que je savais dès le début que ce n'était qu'éphémère. Et depuis plus rien.

Je pense encore à lui, et je l'aime.

< Précédent Suivant >

Les absents ont toujours tort (Philippe Destouches).
On apprend combien l'on s'aime, Lorsque ensemble on a pleuré (Emile Deschamps).
Chat-Voyance : Nos voyants répondent en direct sur votre écran !
Conditions d'utilisation
Quand il ne me frappe pas, mon ennemi me couvre d'injures (proverbe chinois).
Qui mange seul est le frère de Satan (proverbe persan).