À propos de l'éditeur
Astro-Amour titre
Compatibilités entre Signes astraux

Femme Scorpion / Homme Taureau

Femme Scorpion Affiniteés Homme Taureau

● Les partenaires en présence sont soumis à l'attraction classique des caractères opposés : l'un apporte à l'autre ce qui lui manque viscéralement. Mais l'équilibre est plutôt difficile à établir, et chacun devra chercher, au-delà des antagonismes primaires, assez de points communs pratiques pour parvenir à réaliser une relation durable.

● Tous deux sont friands de paix, de passions et de mystère. Ils peuvent donc avoir déjà un bon élément d'entente. Un autre élément positif non moins important est la qualité de leurs rapports physiques : leur relation est essentiellement basée sur la sensualité et la sexualité de bon aloi.

● Mais ce couple souffrira toujours d'une certaine insatisfaction, de quelque chose d'inachevé. La femme Scorpion, féminine, intelligente et passionnée, peut être sujette, sans raison apparente, à des éclats de violente fureur ou à des périodes de silence glacial. Ce comportement est particulièrement difficile à appréhender pour l'homme Taureau, lui qui est calme, patient, et qui garde toujours les pieds sur terre.

● Le principal danger qui menace ce couple est que la femme Scorpion, avec ses tendances sadiques, risque de faire payer cher à l'homme Taureau la jouissance charnelle qu'elle lui donne. Heureusement, cet homme est solide et est même capable d'apprivoiser sa compagne Scorpion. Tout compte fait, cette union peut très bien connaître le bonheur, mais à la condition expresse que chaque partenaire s'efforce d'accepter l'autre avec ses qualités et surtout ses imperfections.

Suggestion de lecture : consultez :
votre horoscope amoureux

Grand est celui qui n'a pas perdu son cœur d' enfant (Mencius).
Amour a de coutume d'entremêler ses plaisirs d'amertume (Clément Marot).
Voyance AsiaFlash
Conditions d'utilisation et tarifs
Peut-on commander un grand navire quand on n'a jamais vu de bateau de sa vie ? (proverbe chinois).
Le compliment exagéré est pire qu'une injure (proverbe persan).