À propos de l'éditeur
Astro-Amour titre
Compatibilités entre Signes astraux

Femme Bélier / Homme Taureau

Femme Bélier Affiniteés Homme Taureau

● Cette union peut être enrichissante, car elle met en présence les partenaires qui se complètent, chacun apportant à l'autre ce qui lui fait défaut. La fougue et l'amour du risque de la femme Bélier sera tempérée par la stabilité et le bon sens de l'homme Taureau. Le courage de la native aidera cet homme à surmonter son pessimisme.

● Mais des difficultés d'entente ne manqueront pas. Cette femme est vive, active, extravagante et toujours en mouvement. Elle sera souvent irritée par le caractère taciturne de son partenaire, par sa réserve, son côté terre à terre et parfois même rabat-joie. De son côté, cet homme, bien que patient, pourra se lasser des initiatives fracassantes et des excentricités de sa compagne.

● L'argent peut être un sujet de discorde entre ces partenaires. Lui est économe, d'aucuns diraient même avare, et a surtout un grand besoin de sécurité matérielle. Mais la femme, elle, n'a aucun sens de l'argent, et est très généreuse et très dépensière.

● Le plus grand danger pour ce couple arrive lorsque la native heurte son compagnon de front. Quand il est blessé, cet homme se referme sur lui-même comme une huître ; surtout, il peut être très rancunier.

● Mais le facteur le plus bénéfique pour ces natifs se trouve du côté de l'amour physique. En effet, le Bélier étant gouverné par l'élément Feu et le Taureau par l'élément Terre, leur entente sera fortement sexualisée et leur procurera une complicité sensuelle incomparable.

Suggestion de lecture : consultez :
votre horoscope amoureux

Toutes les ambitions sont légitimes, excepté celles qui s'élèvent sur les misères ou les crédulités de l'humanité (Joseph Conrad).
Il faut plus d'esprit pour faire l'amour que pour conduire des armées (Ninon de Lenclos).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
L'imbécile tire sur les plantes en croyant les aider à pousser (proverbe chinois).
L'ignorance, c'est la mort ; le savoir, c'est la vie (proverbe persan).