À propos de l'éditeur
Astro-Amour titre
Compatibilités entre Signes astraux

Femme Gémeaux / Homme Poissons

Femme Gémeaux Affiniteés Homme Poissons

● Les partenaires en question sont très différents l'un de l'autre, et il leur sera très difficile de trouver une base solide à un amour susceptible de durer longtemps. Tensions, incompatibilités, conflits sont plus que probables. La partie Gémeaux, bien que féminine, s'attache à son système logique, à ses idées, tandis que la partie Poissons, bien que masculine, ne fonctionne qu'en mode irrationnel et intuitif.

● Dans tous les cas, les rapports sont difficiles, même s'ils ne sont basés que sur l'amitié, à l'exclusion de la sensualité. L'irritation devient très vite réciproque, et un compromis semble peu probable. Aussi, ces deux sujets feraient mieux d'opter pour l'union libre plutôt que de s'embarquer dans le mariage traditionnel.

● L'homme Poissons, très tendre et très sensible, sera parfois choqué par les manières un peu brusques de sa compagne Gémeaux. Celle-ci, très indépendante et éprise de liberté, ne saura pas toujours dédaigner les avances de ses admirateurs. Et là, les premiers heurts vont avoir lieu - elle ne comprenant pas pourquoi elle ne pourrait pas s'accorder quelques aventures, et lui, possessif et jaloux, n'acceptant pas cette conception libre du couple.

● Ceci dit, il faut tenir compte du fait qu'il existe des types de caractères moins marqués que ceux décrits. Aussi convient-il de faire une recherche complémentaire plus détaillée : celle-ci peut valoir la peine. Par ailleurs, la volonté seule de réussir une union peut déjà faire des miracles et modifient l'influence des données originelles.

Suggestion de lecture : consultez :
votre horoscope amoureux

Le travail forme un calus contre la douleur (Cicéron).
Il n'y a pas de sagesse au-dessous de la ceinture (Matthew Hale).
Voyance AsiaFlash par Audiotel
Conditions d'utilisation
Les soucis et les préoccupations extérieures ne trouvent pas de place dans un coeur empli de vertu (proverbe chinois).
Les traits de la médisance et de la calomnie sont acérés par les deux bouts ; ils blessent souvent la main qui les enfonce (proverbe indien).